Conclusions (plan provisoire)

C. 1 Retour critique sur l’ensemble de l’analyse des textes…

C.2 Quelles pistes de réflexion?

C.2.1 Est-ce que ces caractéristiques pourraient être expliquées par l’appartenance de ces oeuvres à la littérature québécoise contemporaine?
C.2.2 Si oui, cela remet-il en question la validité de notre hypothèse, selon laquelle elles appartiennent à la culture numérique (ou doit-on admettre que la littérature québécoise contemporaine est un facteur favorisant l’intégration à la culture numérique?)
C.2.3 Si non, peut-on dire que la littérature numérique devrait être définie prioritairement en rapport avec les rapports entretenus avec la culture numérique plutôt qu’en fonction des techniques utilisées?

C.3 Nouvelle typologie : selon l’articulation de la technologie et de la culture numérique

C.3.1 Disjointe (décalage entre le technique et le numérique)
C.3.2 Harmonisée (arrimage du technique et du numérique)
C.3.3 Médiatrice (offre un angle d’approche sur la relation entre les deux aspects)

C.4 Comment classer nos exemples (de la partie 1.4) selon cette typologie?

C.5 Comment classer les oeuvres de notre corpus d’après ce schéma alternatif?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s