2.1 Définition, histoire et prise de recul critique

2.1.1 Définition

a) La définition qui fait autorité, celle de l’ELO <http://eliterature.org/&gt;
i. Qu’est-ce que l’ELO?
ii. Comment Katherine Hayles y est-elle reliée?
iii. « What is E-lit? » La définition de l’ELO
b) Analyse de la définition (comparaison avec d’autres)

2.1.2 Histoire

a) Origines

Bien que nous soyons d’accord pour dire qu’une partie des « éléments de culture numérique » que nous cherchons à mettre en évidence à travers l’écriture des auteurs de la collection « Décentrements » avaient été entrevus voir « mobilisés », de différentes manières, par des précurseurs qui méritent que nous saluions leur contributions aujourd’hui (on cite souvent Queneau, mais Marie D. Martel amène de manière intéressante les notions de non-textualité comme apport de penseurs de la déconstruction de la narrativité, tels Mallarmé, Apollinaire et Guy Robert, dont l’ouvrage Ailleurs se tisse, lui a inspiré un billet qui pose bien ces jalons importants), nous estimons que d’autres façons de poser les jalons existent.
De Babel à Guttenberg en passant par l’Encyclopédie et la théorie des médias. La sémiologie. La cybernétique dans les années 1970. L’Oulipo. Fictions de Borges. Si par une nuit d’hiver, un voyageur… de Calvino.

Et puis, peut-être faut-il ne pas leur accorder trop d’importance et vaudrait-il mieux se contenter de faire revivre ces qualités de « trop » dans un nouveau livre (encore à inventer)? Faudrait-il que La complexité humaine (Morin) y pénètre bien.

b) Situation présente

Les intermédialités. Humanités numériques. Une sorte de dédale dont le Cerbère serait Google. Sens Public. Résistances, critiques, propositions constructives et déconstructives.

c) Point tournant

La saga Google Books et la conversion massive du milieu de l’édition au numérique. Le loup est dans la bergerie depuis 2008, et le succès des tablettes en 2012 le confirme. Le point de bascule a été franchi. Le fait que les téléphones cellulaire soient très populaires en Afrique est le sceau de ce changement de civilisation. L’Homme symbiotique (De Rosnay). Le romantisme numérique (Fischer). Le tiers instruit (Serres)??

d) Comparaison France Québec

Au Québec, c’est plus rapidement qu’on se tourne vers la lecture sur support numérique (15% en 2012, vs 4% en France). Ce retard s’explique sans doute par la présence du minitel qui a longtemps retardé l’implantation de l’Internet dans les foyers. Croissance de 50% en 2012. Aux États-Unis c’est 25% des lecteurs qui pratiquent la lecture en ligne.

2.1.3 Prise de recul critique

a) Caractère insatisfaisant de cette (ces) définition(s)
i. Tautologique (circulaire)
ii. Dépend des exemples (pas universelle)
iii. Accorde trop d’importance à l’intensité processuelle comme critère (fait abstraction de l’aspect culturel du numérique)
iv. Exclut du coup toute la littérature homothétique, alors qu’elle pourrait être très pertinente (exprimer la culture numérique)
b) Proposition de décloisonnement (ouverture du champ à la littérature numérique au sens culturel)
i. Serait approprié d’adopter une autre perspective (culturelle)
ii. Distinction entre littérature numérique et littérature électronique

– Littérature électronique : focalisation sur l’intensité processuelle

– Littérature numérique : priorisation de l’expression de la culture numérique

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s