À propos

Ceci est un blog de recherche visant à me permettre de développer mon projet de mémoire de maîtrise en littératures de langue française à l’Université de Montréal.

Mon objet est la culture numérique telle qu’elle se manifeste dans les oeuvres de cinq auteurs québécois parues aux éditions Publie.net dans la collection « Décentrements » de 2009 à 2012.

Quatre de ces auteurs sont des femmes : Josée Marcotte, Sarah-Maude Beauchesne, Annie Rioux et Audrey Lemieux. Mahigan Lepage est le seul auteur masculin du groupe. Il a publié deux ouvrages : Vers l’Ouest (2009) et La Science des lichens (2011). Josée Marcotte est l’auteure de Marges (2009), et La Petite Apocalypse illustrée. Sarah-Maude Beauchesne a publié Les Je-sais-pas et Les Je-sais-pas-pantoute. Audrey Lemieux est l’auteure d’Isidoro et Annie Rioux a écrit Filles du Calvaire.

Pour une idée du plan du mémoire dans son ensemble, référez-vous au menu principal. La page d’introduction de chaque section donne les grandes lignes de ce qui y sera abordé.
Les volets renvoient aux trois premiers chapitres de préparation en vue de l’analyse des textes, qui forme le coeur du mémoire et qui constitue l’essentiel de ce que nous avons appelé les « démarches » que nous allons effectuer. Les résultats renvoient au chapitre 5, qui visera à montrer les liens entre la littérature numérique et la culture numérique dans son ensemble. Dans la conclusion nous effectuerons un retour sur l’ensemble des hypothèses examinées et sur le découvertes ou questions qui seront ressorties de l’analyse.

Le seul texte revu par des pairs pour l’instant est le « Sujet déposé » qui présente ma problématique dans son ensemble.

Ceci est un work in progress et le billet touchant au « projet » lui-même devra être reformulé au fur et à mesure que celui-ci évoluera. Déjà la notion d’inscription médiatique est passée au deuxième plan par rapport à celle de la culture numérique.

Les textes actuellement mis en ligne constituent des développements préliminaires à partir de mon plan de rédaction provisoire. Rien de définitif, donc, et déjà je dépasse le nombre de pages que pourra contenir le mémoire alors que je n’ai fait le tour des points au programme que pour un des récits de voyage de Mahigan Lepage, Vers l’Ouest
Je vous invite cordialement à communiquer vos commentaires, critiques, suggestions et questions par le blogue ou par courriel à homegnolia (at) gmail.com ou fabrice.marcoux (at) umontreal.ca.

En vous remerciant (voyez aussi la page « soutien« ),

Fabrice Marcoux

Étudiant à la maîtrise en littératures de langue française à l’Université de Montréal

[Si vous constatez des erreurs, si vous êtes en désaccord avec un point de vue exprimé ou si vous identifiez un biais interprétatif mal fondé dans l’appréciation d’un passage d’oeuvre littéraire ou dans l’analyse d’un phénomène entourant la culture numérique ou la littérature, ou toute autre faute, ne vous gênez surtout pas pour laisser un commentaire ou me la signaler (mise à jour du 24 août 2014) – retouché 4 sept.].

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s